Votre assureur vous demande d’effectuer une inspection par un Maître électricien pour vérifier si votre installation électrique comporte du filage d’aluminium.

Qu’est-ce que le filage d’aluminium?

À partir des années 1960 jusqu’à 1970, le coût du cuivre ayant fortement augmenté, les électriciens ont dû se tourner vers le câble d’aluminium pour faire le filage électrique résidentiel à moindre coût.

L’avantage du fil d’aluminium est qu’il est moins cher et beaucoup plus léger que le cuivre.

C’est d’ailleurs pour ces raisons qu’il est encore utilisé sur le réseau d’Hydro-Québec et aussi par plusieurs électriciens pour l’alimentation principale des maisons et des gros consommateurs d’énergie, qui nécessite d’être alimentée par de plus gros conducteurs.

Ce type de câblage est encore permis dans les installations électriques mais il nécessite d’être installé et manipulé avec précaution et avec les connaissances nécessaires à une installation conforme et sécuritaire.

Le désavantage du filage d’aluminium est qu’il est plus flexible et plus cassant que le cuivre, qu’il s’oxyde rapidement avec l’humidité, avec l’air, l’eau et aussi lorsqu’il est en contact avec d’autres conducteurs comme le cuivre (c’est pour cela qu’on utilise un composé anti-oxydant quand on fait des connexions avec du fil d’aluminium).

À puissance égale, il nécessite une section généralement plus grosse que le cuivre. (Voir tableau code électrique du bâtiment).

Le dernier point mais le plus important, il nécessite d’être utilisé avec de l’appareillage (prise, interrupteur, disjoncteur, marrette, bornier…) compatible pour ce type de filage-là.

Lorsque l’appareillage est compatible, on retrouve la mention (AL/CU) sur le produit.

Alors pourquoi si ce filage-là est sécuritaire, les assureurs refusent de vous assurer ou augmentent leurs primes d’assurance et demande des certificats de conformité électrique?

Quand il n’est pas utilisé avec de l’appareillage compatible, l’aluminium s’oxyde au point de connexion, joint et raccord sur l’appareillage. L’oxydation est un mauvais conducteur. L’électricité ayant du mal à passer à cause de l’oxydation, cela crée un échauffement localisé sur la vis, la marrette ou la connexion électrique.

L’échauffement s’il n’est pas repéré à temps, provoquera un incendie.

Dans ce cas, la prise utilisée n’était pas compatible pour l’aluminium car les métaux (vis et fils) sont différents.

Il aurait fallu utiliser le modèle de la photo suivante, mais l’écart de prix entre une prise pour cuivre et une prise compatible aluminium Al/Cu est telle que les utilisateurs ont préféré mettre une prise standard pour le fil de cuivre.

Ces installations ayant plus de 60 ans, depuis le jour où elles ont été faites, ont eu de nombreuses modifications (changement de prises, interrupteurs, luminaires, thermostats, ajout de circuits…). Bien souvent, ces petites modifications ont été faites par des propriétaires ou des personnes qui ne connaissent probablement pas les contraintes liées au câble d’aluminium.

Il y a eu beaucoup d’incendies au fil des années liés au filage d’aluminium. C’est pourquoi les compagnies d’assurances ont dû revoir leurs primes d’assurances à la hausse et dans certains cas, refuser complètement d’assurer celui-ci.

Comment reconnaitre le filage d’aluminium ?
  • Contrairement au cuivre, la couleur du conducteur est argentée.
  • On retrouve sur la gaine protectrice la mention AL.
  • Si la construction du bâtiment date de 1960 ou 1970, il y a de fortes chances que le type de câble utilisé soit en aluminium.

En cas de doute sur le type de câblage utilisé dans votre maison, Kilowatt Électrik vous conseille de demander à un Maître électricien d’en faire l’inspection.

Que faire si vous trouvez du câblage d’aluminium?

Pas de panique! Contactez Kilowatt Électrik, nous pourrons vous proposer des solutions qui permettront de rendre conforme et sécuritaire votre installation électrique. Vous pourrez ainsi dormir les yeux fermés et l’esprit tranquille.

Une urgence? Besoin d'un électricien?